Close
Veuillez noter que la commande de produits n'est disponible que pour les chirurgiens-dentistes de France Metropolitaine enregistrés sur le site dentalcare.com pour y avoir accès.
S'enregistrer
S'inscrire

Le biofilm, une nouvelle vision de la plaque dentaire

Pamela R. Overman, EdD, RDH

Sauvegarder le cas et y revenir plus tard. (Nécessite une connexion)

Les chercheurs industriels s'intéressent à de nouvelles technologies pour combattre le biofilm. Une des approches consiste à brouiller le signal entre la bactérie et le biofilm afin qu'ils ne puissent pas communiquer. Une autre tactique consiste à imiter les défenses naturelles développées par les créatures marines comme les baleines et les dauphins, qui n'accumulent pas de biofilms bactériens.5Quant aux dentistes chercheurs, ils s'intéressent eux aussi à de nouvelles stratégies pour contrôler les biofilms bucco-dentaires (voir Tableau 2).1,22

Tableau 2. Stratégies possibles permettant de contrôler les biofilms buccaux23

Contrôle des nutriments

  • addition de nutriments générateurs de bases (arginine)
  • réduction de la sécrétion de liquide gingival (GCF) par le biais d’agents anti-inflammatoires
  • inhibition des enzymes microbiennes clés

Contrôle du pH du biofilm

  • succédanés du sucre
  • agents antimicrobiens
  • fluorure
  • stimulation de la production de bases

Contrôle du potentiel d’oxydo-réduction (redox)

  • agents redox
  • agents d’oxygénation

Autres stratégies

  • interférer avec les réseaux de communication
  • prévenir toute colonisation d’organismes sélectionnés
  • emploi d’enzymes pour dissoudre la matrice du biofilm
  • remplacer les pathogènes par une souche moins virulente
  • photo-activation des microorganismes

Il a été démontré que le fait de faire varier la concentration en oxygène, le pH et la disponibilité nutritionnelle dans la plaque modifiait la flore microbienne du biofilm et pouvait s'avérer utile. En effet, les agents pathogènes parodontaux ont besoin d'un faible potentiel d'oxydo-réduction pour se développer. L'ajout d'un agent d'oxydo-réduction, comme le bleu de méthylène, dans les poches parodontales, a permis d'inhiber la croissance de la bactérie P. Gingivalis..24 Dans la mesure où l'accroissement du fluide gingival (FG) augmente l'apport en nutriments pour le biofilm sous-gingival, le contrôle du FG pourrait être utilisé à l'avenir pour contrôler le biofilm sous-gingival. Les anti-inflammatoires pourraient non seulement être utilisés pour permettre d'inhiber les réactions destructrices chez l'hôte, mais aussi pour réduire l'apport en nutriment du FG pour l'ensemble du biofilm. Le NIDCR soutient actuellement la recherche dans ce domaine dans le but de découvrir de nouveaux traitements à l'avenir.1

Vidéo
Experts / Advisory
transcription
Close Button
Sauvegarder votre cas : Close
Congrats

Félicitations!

D'après les informations de votre profil, il semble que vous soyez diplômé. Vous pourrez néanmoins continuer à avoir accès à la section étudiante pendant un certain temps. Vous avez maintenant également accès à la section Formation Professionnelle.

Veuillez prendre un moment pour mettre à jour votre profil.

Nous vous conseillons également de vous connecter sur a section Graduation Student où vous trouverez des conseils et des informations sur la gestion de votre nouveau cabinet.