Close
Veuillez noter que la commande de produits n'est disponible que pour les chirurgiens-dentistes de France Metropolitaine enregistrés sur le site dentalcare.com pour y avoir accès.
S'enregistrer
S'inscrire

Rétrospective et mise à jour sur les dentifrices fluorés

James S. Wefel, PhD

Sauvegarder le cas et y revenir plus tard. (Nécessite une connexion)

es premières incorporations de fluorure dans les préparations dentaires, ainsi que la recherche sur la teneur en fluorure des dents, ont donné des résultats contradictoires. Les « taches brunes » associées à une trop forte ingestion de fluorure étaient considérées comme « caractéristiques de caries » dans un article présenté en 1904 devant la German Society for Surgery.3 Dès 1916, McKay et Black commencent à étudier ce qui avait été appelé « Colorado Brown Stain » (les taches brunes du Colorado) et découvrent que cette particularité apparait dans d'autres communautés, et se trouve liée à l'approvisionnement en eau de la commune, bien qu'ils ne soient pas certains de la cause.4 Ces découvertes, avec d'autres, ont incité les services de santé publique américains à mener des études épidémiologiques poussées pour étudier les caries dentaires et les fluoroses à la fin des années 1930.5 Une fois admis que l'absorption du fluorure présent dans l'eau avait un lien avec la fluorose dentaire et les caries, de nombreux systèmes d'approvisionnement et de stratégies ont été étudiées pour optimiser les avantages du fluorure, aussi bien au niveau des communes que des individus. En 1937, une préparation dentaire affirmant prévenir les caries n'était pas regardée d'un œil très favorable par le Council on Dental Therapeutics de l'American Dental Association (ADA). La possibilité de sa toxicité, les questions sur les conditions d'utilisation et d'absorption ont conduit l'ADA à conclure que « L'utilisation de fluorure dans les dentifrices est infondée scientifiquement et irrationnelle, et ne doit donc pas être autorisée.."6 À cette époque, les problèmes dentaires étaient considérés comme des questions personnelles. Pourtant, lorsque l'on découvre au cours de la seconde guerre mondiale que les conscrits sont essentiellement réformés pour des motifs liés à l'hygiène dentaire, cette opinion évolue. Très rapidement, la santé bucco-dentaire devient une question de sécurité nationale, ainsi qu'un problème de santé publique.
La fluoration de l'eau de l'approvisionnement collectif était présentée comme une mesure de santé publique idéale et a été réalisée pour la première fois en 1945 à Grand Rapids, dans le Missouri, la ville de Muskegon servant de témoin. D'autres études dans des villes jumelées ont également été lancées dans plusieurs pays, et les résultats globaux montrent une réduction significative des caries, sans fluorose dentaire déplaisante sur le plan cosmétique, si la concentration en fluorure était maintenue à environ 1 ppm.4 On pensait que le mécanisme d'action venait essentiellement de l'intégration du fluorure par la structure de l'émail, ce qui réduisait la solubilité de l'émail.

Vidéo
Experts / Advisory
transcription
Close Button
Sauvegarder votre cas : Close
Congrats

Félicitations!

D'après les informations de votre profil, il semble que vous soyez diplômé. Vous pourrez néanmoins continuer à avoir accès à la section étudiante pendant un certain temps. Vous avez maintenant également accès à la section Formation Professionnelle.

Veuillez prendre un moment pour mettre à jour votre profil.

Nous vous conseillons également de vous connecter sur a section Graduation Student où vous trouverez des conseils et des informations sur la gestion de votre nouveau cabinet.