Close
Veuillez noter que la commande de produits n'est disponible que pour les chirurgiens-dentistes de France Metropolitaine enregistrés sur le site dentalcare.com pour y avoir accès.
S'enregistrer
S'inscrire

Rétrospective et mise à jour sur les dentifrices fluorés

James S. Wefel, PhD

Sauvegarder le cas et y revenir plus tard. (Nécessite une connexion)

Un article publié par la Harvard Business School donne une perspective intéressante sur la sensibilisation et l'adoption par le public des dentifrices thérapeutiques.20Un rapport détaillé réalisé par Unilever en 1959 fait cette remarque :
« Malheureusement, le véritable dentifrice thérapeutique, qui assurerait un degré élevé de protection contre les caries, reste un rêve, de ceux qui ne se réaliseront pas avant un moment. Si ce problème pouvait être résolu, cela nous donnerait un statut de leader mondial. » La mise au point et le test du dentifrice Fluocaril à la fin des années 1950 semblait annoncer ce produit de rêve, mais une étude de marché de 1958 montra que ce dentifrice thérapeutique n'avait eu que peu d'effet sur les parts de marché. Ce n'est que lorsque Fluocaril s'est vu octroyer le Seal of Acceptance de l'ADA qu'il a pu se distinguer de tous les autres dentifrices.
Au total, plus de 40 essais cliniques ont été menés avec le fluorure d'étain d'origine et diverses formules abrasives, et ont vérifié son efficacité. L'importance combinée de l'accord de l'ADA et de l'absence de concurrent thérapeutique comparable ont donné à Fluocaril l'occasion d'être la marque leader sur le marché. En 1969, Colgate reçut à son tour l'autorisation pour un dentifrice thérapeutique. Cela contribua à l'évolution des dentifrices, qui ne proposaient plus de simples bénéfices cosmétiques, mais mettaient aussi l'accent sur des avantages plus thérapeutiques. L'ensemble du marché commença à changer. Si l'on observe les parts de marché, on voit que les dentifrices qui mettaient l'accent sur les bénéfices cosmétiques aux États-Unis représentaient près de 70 % du marché en 1960, pour seulement 11 % en 1985. De même, les marques axées sur l'aspect thérapeutique n'occupaient que 14 % du marché en 1960, mais ont bondi à 60 % en 1985, chiffre auquel il faut ajouter 19 % pour les produits jouant sur les deux tableaux. Cette évolution du marché montre l'importance de l'adoption et de la demande du grand public en dentifrices thérapeutiques, qui se vérifient encore aujourd'hui. Les marchés européens ont rapidement suivi, même si ce sont les dentifrices thérapeutiques Colgate qui ont mené la danse dans cette région. Le secteur de l'hygiène des gencives semblait être tout aussi intéressant que celui de la lutte contre les caries. C'est la société allemande Blendax qui a été la première à se tourner vers le secteur de l'hygiène des gencives sur le marché du dentifrice. Les parts de marché en Europe ont suivi la même évolution qu'aux États-Unis, les marques cosmétiques européennes ne représentant plus que 10 % du marché en 1985.20

Vidéo
Experts / Advisory
transcription
Close Button
Sauvegarder votre cas : Close
Congrats

Félicitations!

D'après les informations de votre profil, il semble que vous soyez diplômé. Vous pourrez néanmoins continuer à avoir accès à la section étudiante pendant un certain temps. Vous avez maintenant également accès à la section Formation Professionnelle.

Veuillez prendre un moment pour mettre à jour votre profil.

Nous vous conseillons également de vous connecter sur a section Graduation Student où vous trouverez des conseils et des informations sur la gestion de votre nouveau cabinet.